AVR – Chapitre 7 – Passer à l’ATMega

L’ATTiny85 est une plateforme parfaite pour bien débuter en programmation AVR, mais ses fonctionnalités et ses broches sont en nombre limité. Je vous propose maintenant de passer à une série de microcontrôleur AVR plus performante : l’ATMega.

Présentation de l’ATMega

Il s’agit toujours d’un microcontrôleur fabriqué par Atmel. Il y a beaucoup de variantes d’ATMega, la version que je vais présenter ici est l’ATMega168. Si vous disposez d’un ATMega328 (comme les cartes Arduino), la configuration sera quasi identique.

L’ATMega168 dispose d’une horloge fonctionnant jusqu’à 20Mhz, de 16ko de mémoire Flash, 512octets d’EEPROM, 1ko de RAM, et 28 broches.

Coté fonctionnalités, l’ATMega168 fournis deux compteurs 8bits, un compteur 16bits, et surtout une liaison USART (Universal Synchronous & Asynchronous Receiver & Transmitter : Récepteur/Émetteur Universel, Synchrone & Asynchrone), nous verrons cela plus tard.

Il fonctionne avec une tension comprise entre 1,8 et 5,5V.

Comment programmer un ATMega168 ?

Les branchements

Comme pour l’ATTiny85, il est facile de créer une carte de programmation pour l’ATMega168, à partir d’un Arduino. Je vous conseille d’utiliser un support ZIF ; ce sera plus facile à manipuler qu’un simple support pour circuit intégré.

arduino_as_ISP_atmega_bb

Notez que le quartz et les deux condensateurs en bas à droite du schéma ne sont utiles que si l’on souhaite utiliser une horloge externe.

Les ajustements

Rien de bien compliqué ici, il suffit simplement d’indiquer au compilateur et au logiciel de programmation la nouvelle cible. Voici les modifications que j’ai apportées à mon Makefile :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*